Ce projet sur les romans québécois s'intitulait « Lire pour écrire, écrire pour lire » et était d'une durée de trois semaines. Il comprenait des périodes de lecture à la maison et des périodes d'élaboration des connaissances en classe à l'aide du Knowledge Forum.

Ce projet dépassa les limites conventionnelles spatiales et temporelles de la classe, étant donné que les élèves d'une même équipe se retrouvaient dans deux classes différentes. Leur mission était de comprendre l'organisation d'ensemble de l'oeuvre d'un auteur en particulier en établissant des liens entre les récurrences ou les divergences sur des points tels que les personnages, les événements ou les lieux, tout cela afin de dégager les thématiques principales explorées à travers plusieurs romans.

Le but premier du projet était d'amener les élèves à comprendre les thèmes dominants dans l'oeuvre d'un auteur québécois en particulier. Pour ce faire, ils devaient mettre en oeuvre une réflexion collective sur le sujet en exerçant leurs capacités à trouver de l'information, à développer une interprétation et à réfléchir individuellement et collectivement sur le contenu des oeuvres. L'objectif du programme qui était visé ici est celui touchant la démonstration de la compréhension d'une variété de textes littéraires, dont une oeuvre québécoise, en respectant le profil de compétence disciplinaire propre à la compréhension de l'écrit.